Explication de la sourate Al Ikhlâs


بِسْمِ ٱللَّهِ ٱلرَّحْمَـٰنِ ٱلرَّحِيمِ

قُلْ هُوَ ٱللَّهُ أَحَدٌ (1)

ٱللَّهُ ٱلصَّمَدُ (2)

لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ (3)

وَلَمْ يَكُن لَّهُۥ كُفُوًا أَحَدٌۢ (4)

[الإخلاص: 1- 4]

Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

  1. Dis: « Il est Allah, Unique.
  2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
  3. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.
  4. Et nul n’est égal à Lui.»
  1. Sa révélation

Sourate Al Ikhlâs (le monothéisme pur) est une sourate mecquoise, c’est-à-dire
qu’elle fut révélée avant l’émigration vers Médine.

Plusieurs hadiths nous informe qu’elle fut révélée quand un groupe de polythéiste, ou de juif, ont questionné le Prophète ﷺ en lui disant: « Ô Muhammad ! Décris-nous ton Seigneur! » Alors Allah ﷻ  révéla la sourate {Dis: Il est Allah l’Unique}”. [Tirmidhi, Ahmed…]

Cette révélation fit l’effet d’un foudroiement chez ces polythéistes. Elle fut une réplique instructive et persuasive, à laquelle ils ne pouvaient répondre. C’était une réplique aussi bien aux polythéistes de la Mecque, qu’aux chrétiens et aux juifs.

Sourate Al Ikhlâs a réfuté les polythéistes qui adoraient d’autres divinités avec Allah et lui donnaient des associés.

Elle a également réfuté les gens du Livre parmi les juifs et les chrétiens, qui ont attribué la faiblesse et l’incapacité au Seigneur de l’univers, et qui ont attribué des
enfants à Allah (3uzayr pour les juifs, et 3issâ pour les chrétiens).

Sourate Al Ikhlâs est venu rétablir tous ces mensonges envers Allah ﷻ, et attester de Sa divinité parfaite et totale, et de son unicité dans la seigneurie, l’adoration et ses
noms et attributs de perfection.

Les savants disent qu’elle tient son nom “Al Ikhlâs”, du fait qu’elle ne parle et ne décrit qu’Allah ﷻ uniquement sans citer personne d’autre. Aussi, car elle ne contient
que du monothéisme pur et n’aborde aucun autre sujet. D’autres ont dit que c’est parce qu’elle sauve (Tukhallis) du feu celui qui la comprend et la met en pratique.

2. Explication de ses versets

1 – {Dis: « Il est Allah, Unique.}

Allah ﷻ s’adresse au Prophète ﷺ et lui dit: « Dis – ô Messager d’Allah -: “C’est Allah l’Unique dans Sa perfection, l’Unique dans Ses paroles et Ses actes, l’Unique dans Ses noms sublimes et Ses attributs divins, l’Unique dans tout ce qui lui est spécifique. Nul autre divinité n’est digne d’être adoré à par Lui.

Ce verset vient affirmer l’unicité d’Allah ﷻ et nier toute pluralité.

Allah ﷻ est un nom propre qui ne sied qu’au Seigneur de l’univers. Il signifie: “Le seul à mériter l’adoration, sans associé.”

À ce sujet, vous pouvez approfondir vos connaissances sur la signification des noms d’Allah ﷻ en écoutant la série consacrée aux Sublimes Noms d’Allah ﷻ dont un des chapitres s’intitule : 📺 « Explication et Méditation sur le nom « Allah – الله » 📺

Al Ahad est un nom d’Allah ﷻ qui désigne Son unicité dans Son essence, Ses paroles, Ses actes, et tout ce qui Lui est spécifique.

2 – {Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.}

As-Samad est un des sublimes noms d’Allah.

Plusieurs définitions lui ont été donné : Abdullah ibn Abbâs (رضي الله عنهما) a dit:
As-Samad, c’est :
Le
Maître qui est parfait dans Sa
Souveraineté ;
Le
Noble qui est parfait dans Sa Noblesse ;
Le
Majestueux qui est
parfait dans Sa Majesté ;
L’
Indulgent qui est parfait dans Son Indulgence ;
Le
Riche qui est parfait dans Sa Richesse ;
Le
Dominant qui est parfait dans Sa
Domination, dans Sa Toute-Puissance ;
L’
Omniscient qui est parfait dans Son
Savoir ;
Le
Sage qui est parfait dans Sa Sagesse ;

C’est Celui qui est parfait dans toutes les formes de noblesse et de souveraineté; c’est Allah Sobhânah! Et ce sont Ses attributs qui ne conviennent qu’à Lui!” (Tafsîr At-Tabari)

D’autres savants ont dit que As-Samad :
« C’est Celui qui n’est pas vide, et qui ne mange pas, ni ne boit.« 

D’autres que :
C’est Celui dont rien ne sort de Lui, c’est-à-dire qu’Il n’enfante pas.

D’autres que :
C’est Celui qui n’enfante pas, qui n’a pas enfanté et qui n’a aucun égal.

D’autres que :
C’est Celui dont rien n’est au dessus de Lui” ou que “c’est l’Éternel qui perdurera après les créatures.

D’autres on dit que :
C’est Celui qui subsiste par Lui-même, Celui qui se passe de tout et de tout le monde, Celui qui n’a besoin de rien, mais Ses créatures ont besoin de Lui.

Et d’autres ont dit que :
C’est Celui qui est sollicité, Celui vers qui les créatures se dirige, Celui à qui ils ont recours pour tous leurs besoin.

Concernant le nom Sublime As-Samad,  un cours plus approfondi se trouve 📺 ici 📺

3 – {Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.}

Allah ﷻ n’est ni père, ni enfant! Il n’a pas engendré de progéniture, et il n’a pas été engendré. Il est parfait et n’a besoin de rien, Il se passe de tout, mais personne ne peut se passer de Lui.

Enfanter implique d’avoir un héritier et une fin, et être engendré implique d’avoir un début, alors qu’Allah n’a ni début, ni fin, Allah ﷻ est le Premier et le Dernier.
Et Allah ﷻ est bien au-dessus des mensonges ignobles forgés par les polythéistes et les gens du Livre.

4 – {Et nul n’est égal à Lui.}

Nul n’est égal à Allah ﷻ, nul n’est semblable à Allah ﷻ, nul ne concurrence Allahﷻ. Il est unique et inégalable en toute chose, dans Sa perfection, dans Sa divinité, dans Sa seigneurie, dans Ses noms et attributs, dans Ses paroles et Ses actes, et dans tout ce qui lui est spécifique.

Cette sourate vient donc affirmer la divinité d’Allah ﷻ et Son unicité dans Ses noms et attributs.

3. Ses mérites

Bien que faisant partie des plus courtes sourates, elle figure parmi les plus importantes et les plus grandioses.

Le Messager d’Allah ﷺ lui accordait une grande importance :

• Il ﷺ  la récitait plus de 10 fois par jours.
• Le Prophète débutait et clôturait sa journée en la récitant.
• Il la récitait quand il priait la Sounnah du fajr et al witr.
• Il la récitait après chaque prière obligatoire, pendant ses évocations de matin et du soir, et même sur son lit avant de dormir.

Parmi les nombreux mérites de cette sourate :

– Malgré qu’elle soit courte, elle équivaut au tiers du Coran :

Le Prophète ﷺ a dit à ses compagnons: “ L’un d’entre-vous est-il capable de lire le tiers du Coran en une seule nuit ?” Ils ont trouvé cela difficile, donc ils répondirent : “ Et qui d’entre-nous serait capable de le faire, ô Messager d’Allah ?” Alors il a répondu: “Allah Al Wâhid As-Samad équivaut au tiers du Coran” (c’est-à-dire sourate Al Ikhlâs) [Al Bukhâri et Muslim]

Elle est une cause d’accès au paradis pour celui qui la récite :

Abou Hurayrah (رضي الله عنه) relate qu’il était avec le Prophète ﷺ , lorsqu’il a entendu un homme réciter sourate al Ikhlâs, alors il a dit: “Il lui est obligatoire”. Puis Abou Hurayrah (رضي الله عنه) l’a questionné: “Qu’est-ce qui lui est obligatoire ?” Il a répondu : “Le paradis”. [Ahmed, Mâlik, Tirmidhi… Authentifié par Al Albani]

Celui qui aime cette sourate Allah l’aime :

D’après Aïcha (رضي الله عنها), le Prophète ﷺ envoya un homme à la tête d’une troupe. Quand il présidait la prière de ses compagnons, il la terminait toujours par: « Dis : Il est Allah, Unique » (sourate Al Ikhlâs).
De retour, ils racontèrent cela au Prophète qui dit : « Demandez-lui pourquoi il agissait ainsi.» Quand ils lui posèrent la question, il dit : « Car elle décrit le Tout Miséricordieux, donc j’aime la réciter. »
Alors le Messager d’Allah ﷺ a dit : « Informez-le qu’Allah l’aime. » [Al Bukhâri et Muslim]

Aimer cette sourate fait entrer au paradis :

Anas ibn Mâlik (رضي الله عنه)  rapporte l’histoire du compagnon parmi les Ansâr qui présidait la prière dans la mosquée de Quba et dans lesquelles il débutait la lecture du Coran dans chacune de ses prières obligatoires par la Fâtiha puis sourate Al-Ikhlâs, et ensuite il lisait une autre sourate de son choix.
Alors les compagnons s’en sont plaint au Prophète ﷺ qui a dit : “Ô untel qu’est-ce qui t’empêche de faire ce que t’ordonne tes compagnons et qu’est-ce qui te pousse à lire cette sourate dans chaque unité ?
L’homme dit : “Ô Messager d’Allah! J’aime cette sourate.” Il lui répondit : “ Ton amour pour elle te fera entrer au paradis.” [Al Bukhâri]

Elle est une cause d’exaucement des invocations :

D’après MiHjan ibn Al Adra3 (رضي الله عنه), le Messager d’Allah ﷺ est entré dans la mosquée, et a vu un homme qui, à la fin de sa prière, pendant le tachahhud, invoquait Allah ﷻ en disant : “Ô Allah je te demande avec foi que Tu es le Seul et l’Unique, Celui qui subsiste par lui même, Celui qui n’a pas engendré ni n’a été engendré, Celui qui n’a aucun égal, que Tu me pardonnes mes péchés, Tu es certe Le Pardonneur, Le Très Miséricordieux. » Alors le Messager d’Allah ﷺ a dit: “Allah lui a certes pardonné, Allah lui a certes pardonné, Allah lui a certes pardonné.” [An-Nasâ’i, authentifié par Al Albani]

– C’est une citadelle renforcée, une forteresse impénétrable et elle fait partie des sourates protectrices :

Le Prophète ﷺ a dit à Abdullah ibn Khubayb (رضي الله عنه) : « Récite sourates Al-Ikhlas et les deux sourates protectrices (Al Falaq et An-Nâs), le soir et le matin, à trois reprises. Cela suffira pour te protéger de tout mal. » [Abû Dâwûd et Nasâ’î]

D’après 3Uqba ibn Nâfi3 (رضي الله عنه), le Messager d’Allah ﷺ a dit au sujet de ces trois sourates : « Personne n’a jamais cherché protection par des sourates semblables, ou personne ne cherche protection par des sourates semblables. » [An-Nasâ’i, authentifié par Al Albani]

Cette sourate est donc d’une très grande importance, et elle a de très nombreux mérites.

Qu’Allah ﷻ nous accorde la sincérité dans les paroles et les actes, et qu’Il nous fasse grâce de la compréhension de Sa religion afin de pouvoir l’adorer de la meilleure des manières.

1 réflexion sur “Explication de la sourate Al Ikhlâs”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut